QUAND TOUT EST BLANC

1
Quand tout est blanc
Quand tout est blanc sur nuit
Et quand j’ai le coeur tout tremblant
Au grand froid ou par simple ennui

Quand toutes les nuits
Une à une passées
Se rassemblent au cep du temps
Perdues comme un vin renversé

Tu m’apparais comme un printemps
Si proche mais si lointaine
Dans mes regards rien qu’un instant
J’ai tant de rêves qui s’égrènent

2
Quand tout est blanc
Quand tout est blanc là-bas
Par le fenêtre je caresse
Des yeus ma liberté en laisse

Quand tout fleurit
En marguerite de givre
Quand tout fleurit en fleur tardive
Tout se défait puis tout s’effeuille

Là dans ma chambre le rêve
A le parfum des fleurs de serre
Le temps de refermer les yeux
Et j’en oublie un peu l’hiver

3
Quand tout est blanc
Quand tout est blanc dehors
Le une deux dans la démarche
Les bras collés le long du corps

Et quand j’y pense
Et qu’il n’y a plus rien
Des coeurs entr’ouverts tout s’en va
Au grand froid ou par simple ennui

Le temps de voir puis de se taire
Les neiges pendues sous l’auvent
Et la belle cherchant à plaire
Sourire au nouvel arrivant

Quand tout est blanc